Casino bonheur

Séries de petites histoires, petits contes sur les excès de la société de consommation. Couverture et illustrations de Dominique Bonneval.

  • « L’ouverture » :La queue le jour de la sortie d’un nouveau produit.
  • « La fin d’un monde », réel ou virtuel ?
  • « Casino-bonheur » :

Elle avait gagné, Angèle, elle avait enfin gagné au grand jeu Consommateur, consobonheur. Comme elle était heureuse. C’était son ticket qui avait été tiré au sort. Enfin, tiré au sort, c’est ce que les autres penseraient, car elle savait bien, elle que tout cela n’était pas le fruit du hasard. C’est d’abord sa fidélité qui venait d’être récompensée. Elle faisait toujours ses courses ici au Casino-bonheur. Jamais elle n’aurait fait ses courses ailleurs, de peur de perdre des points sur sa carte de fidélité. Ah ça, elle avait été fidèle. Et puis ces prières qu’elle avait faites le soir :

Oh Casino-bonheur, mon protecteur Sur tes rayons en abondance Je trouve toute ma subsistance

Savez vous ce qu’elle avait gagné. Elle avait gagné le droit de remplir deux chariots, d’en mettre autant qu’elle pouvait. Tout ce qui était nécessaire à son bonheur se trouvait là dans son Casino-bonheur à portée de main. Mais attention, il ne faut pas se tromper, tout objet posé dans le chariot ne pourrait être remis en rayon, les microbes, les microbes…

Alors à votre avis que faut-il mettre dans ce chariot. …